L’été du BP : le point sur nos projets

Après une année 2020 compliquée qui a vu le report des élections municipales et de nombreuses campagnes de budget participatif, 2021 a vu une reprise de l’activité et un nouvel élan autour de cette démarche. Faisons le point sur les campagnes de nos clients.

Où en sommes-nous à Pantin ?

Après deux éditions réussies dans la commune de Pantin, la troisième a elle-aussi rencontré un vif succès et les habitants ont été forces de proposition. Cette année, la municipalité a choisi d’augmenter le budget dédié de 100 000€. Ainsi, 600 000 € sont désormais dans les mains des habitants, un montant bien au-delà de la moyenne nationale,

162 projets sont actuellement étudiés par les services de recevabilité. Parmi les différents catégories, l’aménagement de la ville a été particulièrement plébiscitée puisqu’elle est concernée par 62 projets.

Où en sont les projets des éditions précédentes ?

Sur les 14 projets élus, la moitié a été réalisée. La pandémie a compliqué leur réalisation et retardé leur livraison. Parmi les projets réalisés dernièrement : le souvenir de Pantin, des lettres géantes ont été installées dans un lieu emblématique, la place de la Pointe, qui invite les passants à se prendre en selfie et faire rayonner la ville à l’international !

Pantin

Et du côté de la Méditerranée ?

C’était une promesse de mandat, le Maire de Saint-Mandrier sur Mer s’était engagé à mettre en place un budget participatif de 50 000 €. Depuis début mai, tous les Mandréens de plus de 16 ans peuvent désormais contribuer à la transformation de leur ville. 26 projets ont été déposés par les habitants et sont désormais soumis à l’étude de recevabilité par les services techniques.

La commune a également prévu de réaliser des enquêtes et des votes dans les prochains mois grâce aux dernières fonctionnalités intégrées à notre plateforme ! Petit à petit, la participation s’installe sur la presqu’île !

Le Pradet, lui, en est sa quatrième édition

Depuis 2018, ce sont 18 initiatives d’habitants qui ont été réalisées / en cours de réalisation. En quatre ans, presque 1 600 personnes se sont inscrites sur la plateforme et prennent part aux 150 000 € d’investissement octroyés par la ville. Doucement, les idées des habitants embellissent et dynamisent la ville. Notre préférée : la poubelle Seabin, un système placé à la surface de l’eau qui aspire les déchets, bientôt installé au port des Oursinières. 

La phase de dépôt de projet s’est clôturée fin juin, avec 51 projets déposés : l’édition rencontre un succès similaire aux années précédentes.

Une communication efficace à Cachan 

La deuxième édition de budget participatif, se déroulant en 2020, a été étendue en 2021. Ce choix, motivé par le contexte sanitaire, a été positif puisque le nombre de projet déposés a augmenté, passant de 134 à 157. Sur ces projets déposés par les habitants, 13 vont être réalisés dans les mois suivants.

Le résultat positif de cette édition est également dû à l’adaptation de la communication via des campagnes sur le web et les réseaux sociaux, l’animation d’ateliers via des outils de visio-conférence ou encore des live Facebook pour inaugurer les projets. En s’emparant des outils numériques, l’équipe chargée du budget participatif a réussi à assurer une continuité dans l’animation de sa démarche.

Cachan a toujours opté pour une communication très visuelle et des courts formats de vidéo affichés sur la page d’accueil de la plateforme. Elles permettent de présenter simplement les étapes et les résultats, et nous conseillons aux collectivités de s’en inspirer !

Les Lilas, une gestion minutieuse

Cette année, la ville des Lilas a mené sa deuxième édition. Grâce aux enseignements tirés de la première campagne et avec l’aide du comité de suivi, composé de citoyens tirés au sort et garants de la démarche, le règlement a connu quelques améliorations :

  • Afin d’inclure les usagers des services de la ville, le budget participatif a été élargi aux étudiants, personnes qui travaillent et membres d’une association aux Lilas.
  • Puisqu’un projet est retenu pour chaque quartier, pour éviter l’écueil qu’un projet qui ne plaise pas à la population soit élu, le règlement précise maintenant que le projet doit recueillir au minimum 5% du nombre de votants.

La seconde édition est clôturée, cette année, 108 idées ont été déposées, parmi elles, 32 ont été jugées recevables et 10 projets ont été élus lauréats. En une semaine, plus de 500 votes ont été comptabilisés sur la plateforme. 1300 citoyens ont donné leur avis, dont 933 en ligne. C’est bien la preuve que le budget participatif a sa place dans la vie des Lilasiens et que ce procédé de démocratie participative est là pour rester !